Retour sur une icône incontournable : Freddie Mercury

« C’était vraiment un homme capable de tenir l’assistance dans le creux de sa main ». En effet, pour David Bowie, Freddie Mercury était un artiste hors norme qui avait le pouvoir de divertir, toucher et réunir les foules.

Mais avant tout, pour comprendre la personne qu’il était vraiment, plongeons-nous dans son histoire.

De son vrai nom Farrokh Bulsara, Freddie Mercury est né le 5 septembre 1946 à Stone Town (en Tanzanie) et est issu d’une famille d’origine indienne. Il débute dans une école de Bombay où il s’est initié au chant et au piano. Il intègre alors son premier groupe de musique à l’âge de douze ans, The Hectics. Cependant, en raison des guerres d’indépendance, la famille de Freddie n’a pas eu d’autre choix que de quitter le pays et trouve ainsi refuge à Londres en 1963. A son arrivée dans le pays, Freddie découvre des artistes tels que Jimi Hendrix ou Liza Minnelli et commence à leurs porter un intérêt tout particulier. Les années 1970 vont marquer un tournant dans la vie de Farrokh Bulsara qui décide alors de s’appeler Freddie Mercury. Par la même occasion, il prend l’initiative de réunir le guitariste Brian May, le batteur Roger Taylor et le bassiste John Deacon pour former l’un des plus grands groupes de l’histoire : Queen. L’émergence de ce groupe de rock va leurs permettre de connaitre plus de dix années de succès incommensurable. Cependant, dans les années 1980, Freddie Mercury se détache du groupe et a la volonté d’entamer une carrière solo. Il en résulte alors le single « Love Kills » et c’est en 1985 qu’il enregistre son premier album intitulé Mr Bad Guy.

D’une vision un peu plus personnelle, le succès de Freddie Mercury s’est accompagné de multiples scandales, que ce soit en raison de ses origines ou de son orientation sexuelle. En couple avec Mary Austin depuis plus de six ans, il va révéler au monde entier son homosexualité dans les années 1970, ce qui va lui valoir bon nombre de critiques. Il entreprend ensuite une relation avec Jim Hutton qui va le soutenir jusqu’à la fin de sa vie. En 1987, Freddie Mercury apprend sa séropositivité mais c’est seulement le 16 novembre 1991 que la nouvelle est divulguée par les médias, ce qui va l’encourager à en parler ouvertement quelques jours plus tard. Mais malheureusement le 24 novembre sa mort est annoncée, nouvelle qui provoque une onde de choc dans le monde de la musique. Pour lui rendre un dernier hommage, une compilation de différents remix de ses chansons a été mise en vente : The Great Pretender aux États-Unis et The Freddie Mercury Album dans le reste du monde. Après la mort de Freddie Mercury, May et Taylor ont voulu continuer à faire de la musique et ont cherché à remplacer leur chanteur. Ils ont ainsi proposé à Adam Lambert et à Robbie Williams de rejoindre le groupe. Cependant, pour beaucoup de fans, Queen perd toute crédibilité car cette reformation du groupe semble être une affaire de bénéfices. John Deacon, lui, a toutefois pris sa retraite et voit d’un mauvais œil le Queen « post Freddie Mercury ». En effet, après l’enregistrement d’une nouvelle version de We Are The Champions avec Robbie Williams, il n’hésita pas à donner son avis : « c’est une des chansons les plus importantes de l’histoire, mais je trouve qu’ils l’ont gâchée. Je ne veux pas être méchant, mais disons simplement que Robbie Williams n’est pas Freddie Mercury. Freddie ne peut être remplacé, et certainement pas par lui ! ». Le groupe ne semble donc pas faire l’unanimité sans Freddie Mercury et peine à rebondir.

Encore aujourd’hui, Freddie Mercury reste un symbole incontournable du rock mais aussi un modèle pour tous ceux victimes de racisme et ceux atteints du SIDA. En effet, les autres membres du groupe Queen ont constitué une fondation qui finance la recherche sur le SIDA. De nombreux artistes reprennent les chansons de Queen lors de leurs concerts comme Radiohead qui a chanté Crazy Little Thing Called Love, les Foo Fighters qui, eux, ont chanté Tie Your Mother Down ou encore Metallica qui a interprété Stone Cold Crazy dans leur album « Rubáiyát : Elektra’s 40th Anniversary ». Côté cinéma, en 2018, un film qui retrace la vie de Freddie Mercury et de Queen voit le jour et aura comme nom une des chansons les plus emblématiques du groupe : Bohemian Rhapsody.

Freddie Mercury et Queen auront marqué à jamais l’histoire de la musique. C’est l’un des premiers groupes à avoir organisé des concerts en stade et à avoir promu ce genre d’évènement. De même, il a été le seul groupe qui est resté le plus longtemps dans les charts britanniques soit un total de 1322 semaines (plus de 25 ans) et a surpassé de grandes icônes telles que The Beatles, Michael Jackson et Elvis Presley. Avec environ 200 millions d’albums vendus à travers le monde, Queen a su montrer son influence dans l’histoire de l’industrie de la musique. Le groupe est de ce fait souvent cité comme influence majeure de la Pop, que ce soit à leur époque ou aujourd’hui car bon nombre de jeunes se retrouvent dans ce genre de musique et écoutent encore Queen. Le chanteur emblématique de ce groupe a certes été victime de ses nombreux excès mais a surtout rendu heureux et marqué des millions de fans tant grâce à sa musique qu’à sa personnalité. Il demeure une icône incontournable toute génération confondue.

Eva Niedzwiedz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s