FOCUS sur Voyou

         Si vous pensiez que la pop francophone d’aujourd’hui ne résumait qu’à Aya Nakamura, Angèle ou encore Louane, détrompez-vous. De jeunes artistes, encore peu reconnus, parviennent à renouveler un genre musical que l’on pouvait penser (à juste titre) épuisé.

Ainsi, si tu cherches désespérément à découvrir des sons pops qui sortent de l’ordinaire et parviennent à dépasser les clichés, Voyou, semble être pour toi l’artiste idéal.

Voyou, de son vrai nom, Thibaud Vanhooland, semble réussir le pari de plaire quasi-instantanément à tout jeune public, avec son premier album, Les bruits de la ville, sorti en février 2019.

Cet album apparait comme étant bien plus qu’un simple regroupement de différentes chansons, mais propose au contraire un véritable concept dont le projet, audacieux, est de parcourir avec des musicalités entrainantes, et des paroles poussées et justes, les thèmes de l’urbanité ainsi que de la jeunesse. Voyou nous conte en réalité onze petites histoires entremêlées les unes avec les autres.

« Cet album est une marche, une ballade au travers différents décors, avec plein de personnages qui vivent des histoires différentes, avec de l’amour, de l’amitié, de la tendresse. Ils bougent dans tous les sens, mais se calment aussi quand ils doivent se calmer », résume Voyou dans une interview.

Dans sa musique on peut ressentir pleinement les émois des grandes villes et des jeunes cœurs, puisque dans l’une comme dans les autres, les mélodies sont ardentes, dynamiques et à la fois nonchalantes. Par une composition innovante qui sait brillamment mêler le piano, la trompette, la guitare et le clavier dans un ensemble pop-électro, Voyou nous donne envie de vibrer à notre tour. Notre cœur s’emballe et nous voilà prêt à suivre par ses chansons les rythmes troublés et rapides des villes et des aventures amoureuses.

Ses textes, loin de reproduire des paroles vides de sens profonds comme cela peut être trop souvent le cas dans la musique pop, nous offrent des paroles éprises d’une légèreté et d’une certaine poésie envoûtante. À titre d’exemple, la chanson « Seul sur ton tandem » évoque avec subtilité le cheminement vers la rupture d’un jeune couple, sans tomber dans un pathétique sentimental parfois lassant et ennuyeux.

La douceur et la sensibilité s’invite aussi dans l’album de Voyou, avec notamment la chanson « Lille » qui rend un hommage touchant à la plus belle ville de France, (soyons honnêtes entre nous chers Skémiens je sais que vous êtes d’accords avec ce fait). Le solo de trompette nous suspend dans le temps tout en pinçant légèrement notre cœur d’un brin de nostalgie.

Bien plus gentil bandit que véritable voyou, le chanteur sort ainsi du lot avec cet album original et audacieux et semble clairement parti pour s’imposer sur le devant de la scène dans les mois à venir. En attendant je vous invite à écouter quelques un de ses titres en espérant que vous les apprécierez.

Par Marguerite Stopin.

https://youtu.be/ln79pkyvEf4 = Bruits de la ville

https://youtu.be/EGPtJU9t2hA = Seul sur ton tandem

https://youtu.be/NpLPuyUaI7g = Lille

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s