Musique Corse et main à l’oreille

Les polyphonies, qui se nomment « pulifunia » dans la langue Corse, font partie intégrante de l’histoire de l’île.
« Ils ne font donc définitivement rien comme les autres » diront certains.

Une polyphonie est une superposition de plusieurs voix, qui ont un rendu harmonieux.

Il existe différents types de polyphonie, la plus connue et représentative de la Corse étant la Paghjella (prononcé Padiélla), se chantant a capella, avec 3 chanteurs. « U bassu » qui est la voix la plus grave, « A seconda » qui est le chanteur principal et « A terza » qui est celui avec la voix la plus aigüe.

La Paghjella traditionnelle est certifiée en voie de disparition et classée « nécessitant une sauvegarde urgente » par l’UNESCO depuis 2009.

Elle peut être apparentée à une forme de poésie, puisqu’elle doit être composée de 6 vers et 8 syllabes.

Alors qu’il semblerait que les chanteurs se bouchent le tympan, il n’en n’est rien. Ceux-ci forment simplement un creux au niveau de leur oreille pour avoir un retour plus juste.

D’ailleurs, si vous voulez un aperçu de quoi ressemble votre voix, faites l’expérience de parler avec une main qui forme un creux au niveau de votre oreille, comme sur la photo).

Main oreille.jpg

(je t’ai vu essayer, tu avais l’air con)

Alors que sur la partie continentale de la France, le rap ou encore la techno sont à la mode, ce sont deux styles musicaux qui restent relativement étranger à l’île de beauté. Car sur l’île il est question de tradition.

Et la tradition ne saurait perdurer, sans être transmise de génération en génération. Les musiques polyphoniques font parties de ces moyens de transmission.

Dans les villages, les anciens utilisaient ces chants pour raconter des histoires passées aux plus jeunes, à travers la musique. Elle a également beaucoup été utilisée par les bergers, à travers laquelle ils racontaient leurs tâches quotidiennes.

D’ailleurs, l’hymne national Corse est une polyphonie dédiée à la vierge Marie.

Diu vi Salvi Regina – Canta U Populu Corsu

Celle-ci résonne avant chaque match de l’équipe de football Corse, la Squadra Corsa.

Vous n’êtes peut-être pas sans savoir que de 14 à 16 heures, c’est l’heure de la sieste. Alors mieux vaut ne pas briser le silence de marbre qui s’est installé dans chaque village Corse, à moins que ce soit lors de la chasse pour tuer le sanglier (et les panneaux), ou bien si vous répétez vos polyphonies pour la messe à venir.

Il est fréquent d’entendre ces chants dans des églises lors de tous types de célébrations, comme des enterrements.

Panneau corse1

Les chants polyphoniques Corse sont reconnus partout en France et en Europe, mais seul le groupe I Muvrini a un peu réussi à faire disparaitre les préjugés sur ce style musical et à exporter cette musique en dehors de l’île.

Paghjella et polyphonies sont des chants magnifiques, demandant une justesse technique impressionnante, mais elle ne correspond pas à tous.
Et fort heureusement la musique Corse ne se limite pas à ça, il existe beaucoup de groupes populaires jouant tout type de musique acoustique. Par conséquent, la playlist qui suit comprend musique polyphonique, ainsi que musique Corse en tout genre.

Bona ascolta.
Vincent Geronimi.

 

Playlist pour aller plus loin :

Corsica – I Chjami Aghjalesi, P. et P-S. Guelfucci, J-C. Papi et P. Fiori

Citadella da fà – Canta u Populu Corsu

Mi ne vogu – Vitalba

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s