La Synthwave : ça ne vous dit rien, c’est normal

Vous avez aimé Drive et sa bande son réalisée par Kavinsky ? Vous aimeriez conduire la mythique DeLorean DMC-12 toute la nuit ? Vous aimez la vision naïve mais ultra propre que l’on avait du futur dans les années 80 ? Et par-dessus tout vous aimerez l’électro toute votre vie ? Alors, la synthwave est faite pour vous.

Kavinsky – Nightcall (Outrun)

La synthwave est un genre musical vaste qui, comme tout univers musical, est subdivisé en de nombreuses unités : d’une ambiance très douce, on peut rapidement passer aux visions apocalyptiques des scénarios SF des années 80 en passant par des rythmes plus techno et 8bit. Il en résulte quoi ? Il y en a pour tous les goûts et si vous ne connaissez pas la synthwave vous en avez tout de même surement déjà écouté.

Blank Banshee – Wavesteep (Vaporwave)

Théorisé en 2005, avec Testarossa Autodrive de Kavinsky, la Synthwave nait, mais le rapprochement n’est pas encore fait avec toutes les autres rythmiques influencées par les années 80. Pour le moment, la Synthwave n’est qu’Outrun (la musique qui te donne envie de prendre la voiture, même si tu n’as pas le permis, et de rouler sur le périph en pensant que tu possèdes une Ferrari). A l’origine, il y a des noms comme David Grellier de Sexy Sushi (connu, également, sous le nom de College) ou Electric Youth mais sachez que des personnalités comme nos Laurent Garnier et autres Daft Punk (avec Superheroes) en ont produit car, finalement, on pourrait dire que les débuts de la Synthwave coïncident avec le début du millénaire. Tous sont, plus ou moins, des nostalgiques des années 80. Ils ont connu les premières consoles de salon et les premiers ordinateurs et ont grandi avec des films comme Retour vers le futur ou Robocop ou ceux de John Carpenter (Carpenter Brut, lui doit son nom, par exemple) et souhaitent nous le faire revivre en nous montrant à quel point nous étions optimistes à cette époque.

Carpenter Brut – Disco Zombi Italia (Retrowave)

Ainsi, la Synthwave possède toute une culture rétro-futuriste qui la met en avant et qui s’implante peu à peu, de la même manière que le rap a le hip-hop. En effet, on assiste à un réel engouement pour l’esthétique des années 80 ces dernières années. Ainsi, nous ne comptons plus les tee shirts avec des inscriptions rétro SEGA ou Macintosh, des chaines youtubes apparaissent et s’amusent à reproduire les nanars des années 80, des jeux vidéo s’inspirent ou reprennent les licences des vieux jeux d’arcade des années 80 à l’instar de Hotline Miami, et j’en passe.

Miami Nights 1984 – Accelerated (Darksynth)

Dès lors, si vous n’avez pas de Carpenter Brut, de Absolute Valentine, de Blank Banshee dans vos playlists ce n’est pas grave, il est toujours temps d’en mettre. Cependant, la Synthwave c’est bien, mais vivre dans le passé c’est mal.

Pierre Lansonneur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s