Focus : BON IVER

Le troisième album de Bon Iver : 22, A Million est toujours disponible. C’est un petit bijou : plus mystérieux, plus déroutant.

300x300_uzckn4

Bon Iver est dérivé de « Bon Hiver ». C’est français. C’est chic.

Le groupe est donc né en 2007, impulsé par le chanteur Justin Vernon qui écrit les chansons en fonction de ses expériences personnelles.

Si le style du groupe est plutôt folk voire rock indépendant, le groupe ne se limite pas à cela.

Un mélange de folk et de hip-hop ? C’est possible et c’est même réussi. Preuve : malgré un leader grand utilisateur d’Auto-Tune à l’époque, Kanye West a vite repéré le groupe et l’a invité à enregistrer un morceau après avoir écouté Woods.

 

Les deux premiers albums qui ont suivi sont restés dans cette continuité. Ceux-ci furent composés à partir des expériences de Justin ; ce dernier sortait d’une rupture et d’une année difficile quand For Emma, Forever Ago voyait le jour. Ce premier album a tout de suite été salué par la critique ; et par la suite, le groupe a participé à d’autres featurings (encore merci Kanye !).

Le deuxième album du groupe, plus instrumental, a connu tout autant de succès .

Après 5 ans d’absence, leur troisième album : 22, A Million marque une claire rupture avec les deux premiers.

C’est différent. C’est risqué. Mais c’est réussi.

 

Toutes les chansons nous transportent. Le son est plus étrange, plus dérangeant. Le message et le sens des chansons semblent aussi inhabituels. Même si le timbre de voix de Justin et les rythmes, qu’on reconnait dans leurs chansons les plus célèbres (Skinny Love) est toujours bien présent, on y ressent énormément d’incertitude.

Il y a pourtant beaucoup plus de sonorités synthétiques : des collages sonores, des complaintes vocales au vocader…tout un arsenal musical. Ce n’est plus seulement de la folk. C’est de la folk futuriste.

Du Génie à l’état pur. Tout simplement.

Malheureusement vous ne pourrez pas voir Bon Iver en concert cette année, le groupe vient d’annoncer l’annulation de sa tournée européenne. Mais on se console avec leur album qui tient toutes ses promesses.

Solène Rondelli

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s